Home littérature et théâtre « L’HOMME QUI VALAIT 35 MILLIARDS »: LE THEATRE BELGE QUI DECOIFFE!!

« L’HOMME QUI VALAIT 35 MILLIARDS »: LE THEATRE BELGE QUI DECOIFFE!!

Pour la fin de cette ( excellente) saison 2013/2014, La Virgule et Jean-Marc Chotteau ont invité le Collectif Mensuel de Liège à présenter leur création « L’Homme qui valait 35 milliards »… une pièce très actuelle, tirée du roman de Nicolas ANCION,  et dont le moins qu’on puisse dire est qu’elle décoiffe! 

Le sujet? … un vrai/faux thriller politico-social. Rien moins que l’enlèvement de Lakshmi MITTAL par une bande de pieds nickelés emmenés par un artiste raté en mal de reconnaissance et un ouvrier sidérurgique déstabilisé. Le tout dans la ville de Liège , qui est en fait un vrai « personnage »   dans cette  pièce.

La forme?… des dialogues bien sûr (par ailleurs fort bien écrits et interprétés), de la vidéo ( pour une fois bien amenée et bien projetée) et de la musique en live ( un peu trop présente et bruyante parfois). Bref, une (re)présentation moderne et polymorphe, soutenue par des acteurs tout à fait à la hauteur de la gageure…

Le résultat?…eh bien un spectacle percutant, peu orthodoxe, parfois dérangeant, qui implique la mise en scène, les acteurs, les spectateurs, sans oublier les questions de société et l’actualité. Ici chacun en prend pour son grade à un moment ou à un autre: les patrons-voyous, les journalistes, les artistes et les intermittents du spectacle, les spectateurs, les bourgeois, les syndicalistes…et Liège!

Bien sûr , cela pose la question du rôle du théâtre. Peut-il, doit-il s’engager sur les problèmes de société? Ou doit-il rester une oeuvre de pur divertissement? Toutes les thématiques lui sont-elles ouvertes? A lui seul,   »L’Homme qui valait 35 milliards » ne solutionnera  pas l’interrogation. Mais il soulève le débat et il y répond à sa manière, c’est à dire sans négliger l’écriture et le jeu et sans oublier l’humour. Du coup, on se trouve face à une pièce  » engagée », qui peut faire réfléchir  mais n’est  jamais ennuyeuse ou moralisatrice, et qui reste donc un vrai spectacle…

en pratique:

 La VIRGULE   Centre Transfrontalier de Création Théâtrale   www.lavirgule.com

Le COLLECTIF MENSUEL de Liège   www.collectifmensuel.be

« L’Homme qui valait 35 milliards »  roman  de Nicolas ANCION  aux éditions Luc Pire-Le Grand Miroir

pas de commentaires

Postez une réponse