Home Actualités MOQUE, PUIS MECONNU PUIS ENCENSE… LE FACTEUR CHEVAL EN HAUT ...

MOQUE, PUIS MECONNU PUIS ENCENSE… LE FACTEUR CHEVAL EN HAUT DE L’AFFICHE!

Photo Via France

 

« L’ INCROYABLE  HISTOIRE  DU  FACTEUR  CHEVAL », film co-écrit et réalisé par Nils TAVERNIER, avec Jacques GAMBLIN et Laeticia CASTA dans les rôles principaux vient de sortir sur les écrans. Il retrace la vie hors norme d’un petit facteur de la Drôme, habité d’un projet fou et aujourd’hui considéré comme un génie…ce qui fut loin d’être le cas de son vivant!

Rien ne prédestinait Joseph Ferdinand CHEVAL , né dans la Drôme en 1836 à sortir du rang et à faire parler de lui, ni de son vivant ni un siècle plus tard. Après une scolarité courte, il devient  apprenti boulanger et se marie une première fois, avec une lingère dont il aura 2 enfants. A la mort de son fils aîné, il quitte la boulangerie et se fait embaucher comme ouvrier agricole. Mais, guetté par la misère, Joseph-Ferdinand saisit l’opportunité de devenir facteur et sera bientôt affecté à HAUTERIVES , sur une tournée de 33kms. Parallèlement , il devient veuf et se remarie avec   Philomène, qui lui apporte une petite dot et lui permet ainsi d’acheter un lopin de terre à Hauterives , où il passera le reste de sa vie et sera enterré.

Les tournées du Facteur Cheval sont longues, il les occupe donc à rêver tout en marchant, sans jamais parler de ses rêves ni chercher à les concrétiser…. jusqu’au jour où, en 1879 il butte sur une pierre, qui est pour lui une révélation et un déclic. Subjugué par sa forme, il la ramasse, puis cherche et choisit d’autres pierres, toujours plus de pierres ( il les accumule la journée et revient les chercher le soir avec sa fidèle brouette). Le voisinage le tient bientôt pour fou, car le voici qui , sans relâche, se met à construire un incroyable monument, qui ne ressemble à rien d’existant, fruit d’une imagination et d’une obsession sans pareilles. Il mettra  33 ans à bâtir son »Palais Idéal », oeuvre de toute une vie, de 12m sur 26m, faite de pierres, de chaux, de mortier ( on y trouve même les premiers principes du béton armé!), agrémentée de sculptures, d’inscriptions, de symboles… et évoquant parfois des constructions exotiques ou antiques ( il semble  que le facteur Cheval ait été inspiré par les cartes postales qu’ils distribuait ainsi que des revues traitant d’architectures lointaines).

Le facteur Cheval projetait d’être enterré dans son Palais, mais l’idée, illégale,  lui est refusée. Alors, il passe 8 ans de plus à construire… son tombeau « du silence et du repos sans fin », avant de mourir en 1924, à 88ans, et toujours à Hauterives.

Finalement, l’oeuvre folle ne restera pas l’oeuvre d’un fou… Dès 1930 Picasso et Breton s’y intéressent et lui apportent leur soutien. Plus tard, dans les années 60, André MALRAUX décide, alors pratiquement contre l’avis de tous, de classer le Palais Idéal aux Monuments Historiques… Au fil des décennies, il est de plus en plus visité,connu et reconnu,  et est aujourd’hui considéré comme un chef d’oeuvre de l’Art Naif, qui ne laisse aucun visiteur indifférent.

En complément au film annoncé plus haut, on trouve sur internet de nombreux articles, films TV, commentaires et photos sur le Palais et le Tombeau du Facteur CHEVAL. En 1954 un court métrage lui avait été consacré et…. en 2010 un épisode de Louis la Brocante l’évoquait!!

 

 

 

 

pas de commentaires

Postez une réponse