Actualités Cinéma Coups de coeur

ICONOCLASTE, DELIRANT et tellement TENDRE …. “JOJO RABBIT” FAIT DU BIEN!

Par Pascale GUISLAIN

Et si le devoir de mémoire pouvait aussi passer par l’humour, même grinçant, même décalé?

Car avec le film ” JOJO RABBIT” du néo zélandais Taika WAITITI , on est loin des documentaires historiques ( par ailleurs souvent très intéressants) proposés  sur la guerre et l’époque hitlérienne par Arte ! Cette fois, la caméra ne filme plus objectivement l’Histoire, n’est plus le témoin de faits ou d’événements. Elle est dans la tête et dans les yeux d’un petit garçon de 10 ans, ce qui change tout.

Jojo est un ” enfant du nazisme”, endoctriné donc convaincu, qui a absorbé les idées les plus caricaturales sur les juifs et rêve de faire un jour partie de la garde personnelle du Führer… En attendant, il participe de tout coeur aux camps d’entraînement des Jeunesses Hitlériennes, mais comme il n’est pas si costaud et téméraire que ça, il doit affronter brimades et moqueries. Et qui peut l’aider ? Son père a disparu depuis le début de la guerre, sa grande soeur est décédée, il n’a qu’un seul ami ( le délicieux Yorki) et sa maman est certes magnifique et solaire mais pas toujours là (et pas trop portée non plus sur le soutien aux théories nazies). Alors Jojo se trouve un ami imaginaire, et pas le moindre: Hitler himself! Avec tout ça, il traverse ces temps de (fin de) guerre avec une naïveté plus confiante et optimiste. Sauf qu’il découvre que sa mère cache une jeune juive chez eux, ce qui vient ébranler sa vie et bouleverse tout pour lui….

Selon les moments et les thèmes abordés dans JOJO RABBIT, Taïka WAITITI  effleure  “Le Dictateur” de Chaplin, peut faire penser à “La Vie est Belle” de Benigni, voire évoque parfois Wes Anderson dans “Moonrise Kingdom” pour la façon de filmer  … sans les égaler selon ses détracteurs, mais sans “passer à côté”. Le film est distingué par plusieurs nominations aux Oscars, et les acteurs sont largement salués ( Taïka Waititi en Hitler imaginaire, Scarlett Johansson en mère , Roman Griffin Davis en Jojo, pour ne citer qu’eux, sont tout à fait convaincants). ” JOJO RABBIT” ne bénéficie pas pour le moment d’une distribution dans toutes les salles, mais un bouche à oreille assez actif ( 2ème  fréquentation sur Paris pour les sorties de la semaine) fera peut-être changer la donne?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles