Les habitués des Musiques Sacrées de Fes s’inquiétaient, voire s’énervaient, les mauvaises langues ne se gênaient pas, et des rumeurs couraient… festival annulé? programmation aléatoire ?…Le fait est que la communication était inexistante, ce qui ne calmait pas les esprits!..Mais depuis quelques jours, le site internet du Festival est en ligne et un programme dit    ” presque définitif” est publié…. Donc on peut enfin parler du Festival de Fes 2015 et sa 21ème édition aura bien lieu ( du 22 au 31 mai  et non en juin, pour cause de Ramadan).

Cette 21ème édition marque un tournant dans l’histoire des Musiques Sacrées de Fes. Pendant plus de 20 ans, Faouzi Skali a été l’initiateur et l’âme du Festival, avec un succès indéniable, car il a su en faire un événement reconnu pour la qualité de sa programmation autant que pour l’esprit très particulier qui y soufflait chaque année, le fameux “esprit de Fes” , exemple d’ouverture et de tolérance entre les cultures….F. Skali a quitté la direction du Festival et celle de la “Fondation de Fes” il y a quelques mois, se consacrant aujourd’hui au Festival Soufi et à d’autres projets personnels…et c’est  bien  une nouvelle équipe qui va maintenant concevoir et piloter le Festival de Fes, même si Alain Weber en reste le Directeur  Artistique. Le nouveau directeur du Festival et de la Fondation de Fes est un diplomate de carrière, Tajeddine BADDOU , qui se retrouve en tandem avec un nouveau Président, Abderrafi ZOUITEN, lequel a remplacé Mohamed KABBAJ … Quant au Forum de Fes il sera désormais dirigé par le philosophe  Ali BEN MAKHLOUF .

Quel impact cela aura-t-il sur le Festival? Il semble bien que des changements soient déjà perceptibles  dans le choix des artistes et des concerts … 50 spectacles et 500 artistes sont annoncés pour les 9 jours de Festival, entre concerts à Batha et “grands” concerts du soir à Bab Makina . Mais peu , voire pas, de “star internationale” ( alors que ces dernières années encore ont permis d’entendre des artistes mythiques). La programmation 2015 apparaît plus resserrée autour du thème de l’édition ( “Fes au miroir de l’Afrique”) , faisant largement place à des artistes marocains, ou, plus généralement, africains et orientaux…manifestement de valeur, mais pour la plupart inconnus ou peu connus d’un public français et européen très présent aux Musiques Sacrées. Même impression quant aux invités aux tables rondes du Forum…les personnalités habituelles ne font pas partie des noms pressentis… Faut-il se réjouir du changement et y voir un renouveau, ou faut-il craindre une baisse de qualité pour le Festival? A la fois sans doute un peu des deux et ni l’un ni l’autre, on verra et on jugera! La première lecture du programme est, c’est vrai, un peu décevante lorsqu’on est  orienté “culture musicale occidentale”…pas de “choc”, pas de  “mythe” ( les Temptations c’est un peu lèger pour rêver!..), peu d’artistes-références. Puis on relit tout ça, on réfléchit,  et on en vient à se rappeler que les années précédentes, les déceptions sont parfois venues d’artistes mondialement connus et reconnus . Certes Paco de Lucia était extraordinaire, Patti Smith étonnante, et Joan Baez  à la hauteur de son passé, mais Archie Shepp a déçu, Roberto Alagna était ” a minima”, et on attendait mieux d’un Buddy Guy…alors que de belles surprises et découvertes ont pu se faire au détour d’un concert  de Batha par exemple.

Par ailleurs, côté FORUM , il faut reconnaître qu’au fil des ans, et sans contester leurs compétences, beaucoup des personnalités présentes dans les tables rondes  en étaient devenues des “piliers” incontournables … et on retrouvait d’année en année finalement toujours les mêmes  autour de Faouzi Skali , certains habitués du Festival commençant d’ailleurs à trouver que cela tournait un peu trop au microcosme… Alors un vrai changement et une ouverture seront peut-être bienvenus? …ceci dit,  l’enjeu n’est pas facile pour Ali Ben Makhlouf, car forcément  comparaison sera faite , et le public du Forum est exigeant !

…..Moralité: Si on laissait sa chance à la 21ème édition du Festival des Musiques Sacrées, sans complaisance, mais dans un esprit d’ouverture et de tolérance ( l’ “esprit de Fes”, quoi!) ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles