Actualités En Vedette

LE PARADOXE DU KRUMP, UN LOOK AGRESSIF … POUR APAISER LES TENSIONS SOCIALES

Par  Pascale Guislain                                                                                                         Photo  Télérama

 

Tout le monde connaît le HIP-HOP … mais son cousin (plus ou moins éloigné et dissident)  le KRUMP ? Pas sûr!  Et pourtant, l’histoire de cette “street dance” est particulière, et doit interpeller au-delà des apparences, car le look agressif du KRUMP est fait… pour apaiser les tensions sociales et célébrer la vie!

Au commencement, en 1992, il y a LOS  ANGELES , ravagée par les émeutes raciales, sur fond de trafic de drogue, de guerres des gangs et de violences policières. Dans l’un des ghettos les plus “durs” de la ville, South Central, Thomas JOHNSON veut changer la donne, et ouvrir un avenir aux gamins du quartier. Il crée donc le personnage de TOMMY le CLOWN, pour animer les goûters d’anniversaire en se basant sur des valeurs plus positives que l’environnement quotidien , et il fait des émules.

C’est la naissance du clowning, puis, dans la foulée,  du clown-dancing ( les danseurs se maquillant pour danser). Car très vite, les enfants les imitent,  reproduisent leur danse ( dérivée du Hip Hop) et la font peu à peu évoluer … jusqu’à ce que TIGHT EYEZ  et  BIG  MIJO aillent plus loin encore, décidés à faire de la danse un vrai moyen de canaliser la colère, l’agressivité et même la haine et la rage des jeunes. Ils sont les 2 créateurs de ce qui sera appelé “KRUMP” ( le nom est l’ acronyme d’une expression signifiant à peu près ” élévation du royaume par le puissant éloge”.  Il faut dire que les 2 créateurs du Krump voient dans la danse un don de Dieu, et dans le fait de danser un hommage à la vie, un éloge).

La pratique du KRUMP se répand très vite, popularisée par les “BATTLES” organisées comme des joutes de danse, chaque Krumper ayant son style et sa chorégraphie, même s’il existe des mouvements de base ( le stomp par exemple, qui correspond aux pieds frappant fortement le sol, le chest-pop, qui ressemble à une convulsion de la poitrine vers le haut, l’arm-swing qui simule l’envoi d’un projectile, mais les mains ouvertes…. et aussi les gimmicks, grimaces et expressions…). Le KRUMP est en fait une danse libre et brute, mais néanmoins structurée.

La façon de danser est extrêmement rapide, saccadée, hyper expressive, apparemment agressive et ponctuée par les  cris des spectateurs, pourtant il n’y a aucun conflit physique entre les danseurs, et il s’agit depuis le départ de ” respecter l’autre et de se dépasser”. On a parlé à propos du KRUMP d’un ” concentré de puissance et d’émotion bruts”, d’une “danse exutoire et libératrice” . On est effectivement loin des codes ” peace, unity, love and having fun” du HIP HOP , ce qui explique sans doute les rapports mitigés entre pratiquants de l’un et de l’autre , même si ici et là des rapprochements se dessinent.

Cinéma et réseaux sociaux ont donné un “coup de pouce” à la notoriété du KRUMP au-delà de ses racines.

D’abord , il a été mis en scène dans plusieurs clips. Ensuite et surtout, en 2005, le film documentaire RIZE de David LaChapelle   ( récemment re programmé par ARTE   et présent sur des plate-formes de streaming) a retracé son histoire en le présentant avec beaucoup de bienveillance, la série COMUNITY (S1 E3) a fait place au krump, ainsi que STROMAE, dans le clip de Papaoutai en 2013 , et qu’un très court-métrage de Ch Cogitore ( Indes Galantes) en 2018

YOUTUBE propose des vidéos de battles de KRUMP et plusieurs journaux et magazines ont évoqué cette  street music, qui continue d’évoluer avec de nouveaux talents et qui connait  à présent un certain succès lors des battles organisées en France  (à La Défense, au Chatelet ou encore à Montfermeil… ) se faisant donc peu à peu une place …

Bien sûr, son devenir est en question: récupération?  évolution? vraie tendance à long terme?…. En tout cas, musicalement, sociologiquement et humainement, le film RIZE reste un précieux documentaire , et vaut la peine d’être regardé!

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles