Concerts En Vedette

JACKY TERRASSON, ENTRE TALENT ET SEDUCTION

Le pianiste Jacky Terrasson sera en concert au Tourcoing Jazz Club le 10 Avril prochain…une bonne nouvelle, car le cadre intimiste de la Maison Folie de l’Hospice d’Havré parait  idéal pour (re)découvrir cet artiste talentueux, ouvert sur le monde et au répertoire varié.

C’est aussi l’occasion de rappeler l’essentiel de son parcours… Première chance pour Jacky Terrasson, il naît ( en 1965) d’un père français et d’une mère américaine, ce qui lui ouvrira  2 cultures musicales, qu’ il aura le don d’ associer sans rien perdre de chacune d’elles. Sa formation se fera donc des deux côtés de l’Atlantique ( tout comme sa vie , aujourd’hui encore!) … Il commence  par des études de  piano classique, puis il aborde le jazz … et les expériences s’enchaînent alors très vite  pour le jeune Jacky Terrasson : il étudie à Boston, joue à Chicago puis à New York… et, au passage, de retour en Europe, il accompagne  Dee Dee Bridgewater…

C’est  à partir des années 90 que Jacky Terrasson voit son talent  régulièrement récompensé:

En 1993 il remporte le Prix International de piano jazz  Thélonius Monk, avant d’accompagner Betty Carter en tournée mondiale

En 1995  le Prix Boris Vian lui est attribué , en 2003 , ce sont  les Victoires du Jazz, puis  le Djangodor etc..

Ces dernières années il a collaboré avec des artistes renommés ou prometteurs : citons simplement Ibrahim Maalouf ( pour Diachronism en 2009) ou encore Michel Portal, Stéphane Belmondo et Cécile Mac Lorin ( Album Gouache en 2012, année où il forme un nouveau groupe, avec le contrebassiste Burniss Earl Travis et le batteur Justin Pauwel)..

Le maître mot de Jacky Terrasson est de ne pas se laisser enfermer dans un style ou un savoir-faire. Il explore , il propose, sans jamais rester confiné dans un genre musical. On le connait pour le be-bop , mais aussi pour son admiration pour Monk ou Bud Powell qui l’ont beaucoup influencé. Le style de Jacky Terrasson est très percussif, avec une capacité assez unique à changer typiquement l’intensité sonore, passant instantanément du “piano” au “pianissimo” et créant ainsi un rapport particulier à l’auditeur…   Entre vélocité dans les tempos rapides et intimité dans les  balades, on savoure  chez lui une musicalité personnelle et colorée, tout à la fois forte et nuancée.

CONCERTS  (avec Earl Travis à la contrebasse et Lukmil Perez à la batterie)

                              le 10 Avril 2014  au  Tourcoing Jazz Club            tél  03 59 63 43 63  

                              le 11 Avril 2014  aux  Arcades  à  Faches-Thumesnil  

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles