Actualités Concerts Coups de coeur Festivals & Musique

SALLE COMBLE ET ENTHOUSIASTE : OUVERTURE DU TOURCOING JAZZ FESTIVAL

La soirée d’ouverture du Tourcoing Jazz Festival a tenu toutes ses promesses ce samedi: venu très nombreux pour applaudir Youn Sun Nah  puis Grégory Porter , le public  a eu droit à mieux encore que les 2 plateaux annoncés…car c’est bien à deux “vrais ” concerts qu’il a pu assister dans la même soirée… Trois heures de plaisir musical, avec deux voix d’exception et deux vraies personnalités ….

YOUN  SUN  NAH, UNE  DIVA  PROCHE  DE  SON  PUBLIC  

Sa voix “parlée” est toute douce et fragile…mais ne pas s’y fier! Dès que ses musiciens ( le guitariste Ulf Wakenius, l’accordéoniste David Venitucci et le contrebassiste Simon Tailleu) jouent, YOUN SUN NAH  prend toute sa dimension. Sa palette vocale semble sans limites: des aigus les plus purs aux basses les plus profondes, cristalline puis rockeuse….on va avec elle de surprise en surprise, et d’émerveillement en émerveillement. Rien ne lui semble impossible ou difficile…Elle improvise, étonne, ensorcèle… Le public lui a bien sûr fait un triomphe, mérité!

 

GREGORY  PORTER , COMME  A  NEW- YORK….

“Etoile montante du jazz”, Grégory Porter est déjà une vedette reconnue,qui attire un public important, mais ses musiciens jouent aussi  un grand rôle dans la qualité du concert…Yosuké Sato   est un saxophoniste fabuleux, et le pianiste ( Chip Crawford) et le batteur (Emanuel Harrold) n’étaient pas en reste. Tous les ingrédients étaient donc réunis pour que la “voix d’or” de baryton de Grégory Porter prenne toute son ampleur…une voix soul et chaude, depuis les ballades jusqu’aux rythmes gospel. Et un artiste élégant et chaleureux qui , lui aussi, a séduit et captivé le public.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles