Home Actualités SHEN YUN … VOYAGE COLORE AU SEIN DE LA CHINE MILLENAIRE

SHEN YUN … VOYAGE COLORE AU SEIN DE LA CHINE MILLENAIRE

Par   Françoise VERNAY                                                    (Photo Performing Arts)

Après toute une série de dates en 2018 /début 2019 ( d’ Aix en Provence à Roubaix en passant par Nantes et Montpellier) c’est en Mai que le spectacle SHEN YUN (« la Renaissance de 5000 ans de civilisation » ) revient à Paris , au Palais des Congrès, soutenu par sa réputation et par une campagne d’affichage plutôt large et séduisante!

A l’origine du projet SHEN YUN, et depuis 2006, on trouve la Compagnie PERFORMING ARTS, installée à New York et fondée par des pratiquants du FALUN DAFA  (parfois appelé FALUN DONG), qui est une discipline de méditation  » basée sur des principes d’authenticité, de bienveillance et de tolérance ». Loin d’être neutre, cette dimension spirituelle est importante et perceptible dans la présentation du spectacle.

Ce n’est évidemment pas un hasard si SHEN YUN, qui a pour ambition de renouer avec les arts et les  traditions culturelles de la Chine millénaire n’est ni né ( ni même toléré) en Chine. On sait que la Révolution Culturelle de MAO avait dès la fin des années 60 délibérément rompu avec ces pratiques et ces enseignements ( y compris la danse classique chinoise)… de ce fait menacés de tomber dans l’oubli . D’autre part, le FALUN DAFA est réprouvé au point d’être officiellement interdit depuis 1999 ( car jugé contraire et nuisible à l’image que les pouvoirs politiques souhaitent donner de la Chine). Les fondateurs et les artistes de SHEN YUN sont donc considérés comme des dissidents, et se disent d’ailleurs victimes de pressions et de harcèlement , y compris lors de leurs tournées dans les pays occidentaux.

Mais QUID du spectacle lui-même?  SHEN YUN  est construit comme une suite de scènes ( expliquées dans la langue du pays où il se produit) , d’une durée moyenne de 7 mn ).  Les thèmes abordés sont divers: légendes, mythes historiques, évocations plus sociales ou politiques etc…

Le support en est bien sûr d’abord la danse classique chinoise, très élaborée et codifiée        ( le moindre  geste est travaillé, chaque mimique est évocatrice des sentiments et de l’histoire contée )

La musique est également essentielle au spectacle , avec un orchestre symphonique composé d’instruments occidentaux auxquels s’ajoutent plusieurs instruments traditionnels chinois (pipa, erhu dizi etc…) et des chanteurs ( certains étant très renommés).

Le décor ( plaines mongoles, cour impériale…) compose avec la technique et la modernité, via un écran digital. Les costumes sont particulièrement soignés et travaillés, avec une quantité d’accessoires minutieusement choisis.

Critiques et spectateurs saluent unanimement le travail impeccable et la précision des artistes, ainsi que la beauté et l’harmonie de la mise en scène.  Beaucoup soulignent leur propre émotion et leur fascination , la plupart appréciant l’ occasion de voir un type de spectacle traditionnel jamais ou rarement proposé. Quelques critiques sont émises sur une certaine « répétitivité  » des chorégraphies et sur un côté un peu « vieillot » des présentations… et par ailleurs, quoiqu’ apparemment minoritaires, certains spectateurs sont un peu gênés par la dimension  » méditation » , trop sectaire à leur goût, de la prestation….

EN  PRATIQUE:  Le projet SHEN YUN est expliqué et détaillé sur internet ( site officiel de SHEN YUN et sites de Performing Arts)

On peut également y trouver les dates de représentation ( Palais des Congrès) ainsi que le prix des places ( assez élevé) et la réservation.

 

 

 

 

 

 

pas de commentaires

Postez une réponse