Il y a 2 ans, FES était Andalouse…l’an dernier s’y tenait La Conférence des Oiseaux…et cette année, c’est “Au Miroir de l’Afrique” que Le Festival des Musiques sacrées du Monde fera vibrer la ville impériale (du 22 au 30 mai)

Avec le choix de ce thème, les organisateurs du Festival (nouveau Président, nouveau Directeur, nouvelle équipe) veulent  célébrer ” la dimension culturelle africaine de FES”, évoquant ainsi les  temps où FES , totalement impliquée dans la circulation transsaharienne,  représentait un acteur majeur dans la circulation des marchandises et plus encore peut-être, des idées, des connaissances et des cultures.Deux grands voyageurs mythiques ont été choisis pour guider le spectateur dans cette rétrospective: Hassan al WAZZAN , plus connu en occident sous le nom de Léon l’Africain  ( env.1490-env.1550 ) et  Si Ahmed Tijani (1737-1815), le maître Soufi enterré à Fes, dont l’influence s’est enracinée dans tout le Maghreb et en Afrique de l’Ouest à travers ses voyages et la fondation de  sa confrérie tijaniyya.

Le spectacle d’ouverture est annoncé comme une grande fresque musicale et poétique, à la scénographie innovante et recherchée, à même d’emmener le spectateur sur les traces de ces voyageurs illustres, à la rencontre des traditions, des architectures et des talents de l’Afrique. Des talents connus,  venus du Mali, du Burkina Faso, du Sénégal, du Maroc , de la Mauritanie , etc…, représentant la musique, le chant , la danse ou les contes, que l’on pourra applaudir  dans cette création (orchestrée par Alain WEBER), puis bien sûr  les jours suivants, lors des spectacles et des concerts ( programme sur www.fesfestival.com).

Les discussions du FORUM ( tables rondes le matin dans les jardins de BATHA) se feront elles aussi sur le thème de l’Afrique.

Entre traditions et innovation, FES se prépare donc à un Festival coloré et multiculturel, mais fidèle à l’idée que la musique, la danse ou la poésie sont un moyen idéal pour connaître, comprendre et échanger : et c’est le fondement même du fameux “esprit de Fes”….

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles