Actualités En Vedette

NOUVELLE JEUNESSE POUR UN PAVILLON “METROPOLE” DE JEAN PROUVE

Début des années 50 :  comme toute la France, la métropole lilloise manque cruellement de logements. Le mot d’ordre est de construire vite, pas cher et si possible bien. Le CIL de Roubaix-Tourcoing participe donc à l’effort de construction, et c’est ainsi que sort de terre, au nord-ouest de Tourcoing, le quartier “Fin de la Guerre” ( aujourd’hui “quartier des Orions”), avec 644 logements individuels et collectifs. Parmi ceux-ci 2 maisons très particulières, expérimentales, baptisées “Métropole” par leur architecte Jean Prouvé. Inaugurées en grande pompe, elles sont mises en location dès 1952 (logement locatif social). Le système productif choisi par Jean Prouvé est novateur: il est composé de 2 portiques métalliques centraux et d’une poutre faîtière sur laquelle s’emboite une toiture constituée de bacs en aluminium, ce qui permet de réduire considérablement les porteurs, et donc la perte de surface habitable. Les panneaux de remplissage, les cloisons et faux plafonds sont également en aluminium. Pas besoin d’appareil de levage pour monter la maison ( construite sur une dalle surélevée en béton, donc avec un vaste soubassement servant de garage, atelier ou cave), il suffit de quatre compagnons et de quelques jours…Les contraintes économiques de la reconstruction d’après-guerre semblaient donc bien respectées, pourtant l’Etat n’honorera finalement pas sa commande et seules 20 maisons “Métropole” seront construites en France (dont 12 à Meudon)…

Malgré une performance énergétique très mauvaise ( heureusement améliorée dans la réhabilitation!) , les 2 maisons tourquennoises seront habitées sans discontinuer. La 1ère a été restaurée pour habitation en 1996. La seconde ( dans laquelle 4 familles se sont succédées) vient d’être méticuleusement restaurée, dans l’esprit de Jean Prouvé et fidèlement à sa technique, et elle accueillera prochainement un cabinet d’architectes.

Vilogia a confié la réhabilitation du bâtiment  à l’architecte Jean-Charles HUET ( qui avait également restauré la maison “jumelle”)

Mieux qu’une exposition ou un musée, un témoignage intéressant sur une époque et sur un architecte-créateur!

EN PRATIQUE:  Le pavillon  “Métropole” se situe au  99 rue du Général Marchand à Tourcoing (il appartient à un quartier ANRU et est inscrit  à   l’inventaire supplémentaire  des monuments historiques).

                                      (Batiment visible de la rue et occasionnellement ouvert au public)                                       

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles