Par Françoise VERNAY                                                                                          Photo iAfrica.com

 

Sur les scènes du monde entier, sur les ondes, dans les magazines spécialisés, la soprano Sud-Africaine PRETTY YENDE est devenue la nouvelle reine du Bel Canto… son talent, son tempérament, son histoire, font d’elle une diva charismatique, humaine et séduisante, qui réussit  à conjuguer une désarmante simplicité et une grande sophistication…

C’est en 1985 que PRETTY YENDE voit le jour, dans le Transvaal Sud-Africain encore régi par l’Apartheid. Son premier “choc” pour l’opéra est presque anecdotique: la musique illustrant …. un spot publicitaire ( le Duo des Fleurs) la séduit au point de lui révéler sa vocation! A 16 ans, la jeune soprano remporte un concours de chant qui lui ouvre la porte du Collège de Musique géré par l’Université du Cap. En 2009, elle est récompensée dans des concours internationaux et part en tournée au Royaume Uni avec l’Opéra du Cap. En 2010 elle obtient le 1er prix au concours international Bel Canto Bellini , et elle est la première artiste à remporter le 1er prix en Opéra ET en Opérette du concours Belvedere de Vienne.

A partir de là, PRETTY YENDE , qui étudie 3 ans à l’Académie Lyrique de La Scala ( y abordant La Bohême, Rossini, Donizetti etc….), continue à faire valoir son talent aux plus hauts niveaux:

En 2011, elle remporte le concours Operalia Placido Domingo, ainsi que le prix Siola d’Oro.

2013 voit ses débuts au Metropolitan Opera de New-York ( tandis qu’elle reçoit la Médaille de l’Ordre de IKHAMANGA en Afrique du Sud)

Dès lors, les scènes du monde entier vont l’applaudir dans des rôles de plus en plus difficiles et prestigieux. Elle incarne en particulier Lucia de Lammermoor, Rosina ( Barbier de Séville) etc… appréciée et reconnue de Los Angeles à Hambourg, en passant par Milan, Oslo, Genève ou New-York…

Le public de l’Opéra de Paris lui a ainsi réservé un véritable triomphe dès 2016, lui offrant des standing ovations pratiquement à chaque représentation…. En 2018, Pretty YENDE  avait confié son affection grandissante pour les oeuvres du répertoire en langue française… En tout cas, après DON  PASQUALE  il y a quelques semaines, on la retrouvera à Paris dès septembre 2019 dans la Traviata.

Par ailleurs, PRETTY YENDE ne limite pas son talent et ses prestations à l’Opéra. Elle a ainsi proposé ( à Paris en particulier) des récitals de Musiques Sacrées, et a enregistré 2 albums ( “A Journey” et “Dreams”).

 

POUR MIEUX CONNAÎTRE PRETTY  YENDE, un extrait d’ARTE:

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles