Home Actualités LAURENT KRONENTAL, PHOTOGRAPHE-POETE DES GRANDS ENSEMBLES

LAURENT KRONENTAL, PHOTOGRAPHE-POETE DES GRANDS ENSEMBLES

Photo Laurent Kronental (« souvenir d’un futur »)

1950-1980…

Entre besoins démographiques, impact des « Trente Glorieuses » (1946-1975) et nouveaux modes de vie, l’époque est aux grands changements et aux grands projets d’urbanisme,  donc propice  aux  GRANDS  ENSEMBLES,  portés par de « grands » architectes souvent futuristes et parfois mégalomanes… Magnifiées et encensées à leur inauguration,  ces réalisations sont aujourd’hui dévalorisées dans les médias, plus ou moins tombées en désamour même pour leurs habitants, donc décriées par tout le monde ou presque… Mais pas par le jeune photographe Laurent KRONENTAL, en tout cas sûrement pas de la même manière! Lui est fasciné depuis toujours par ces immeubles et ces cités…Né à Courbevoie, il a connu très tôt ces constructions monumentales et orgueilleuses, entre futurisme et archaïsme,  une architecture qu’il qualifie lui-même de « poétique et brutale ». La Défense, Nanterre, Courbevoie, Noisy-le-Grand, Montigny le Bretonneux en sont quelques exemples parmi les plus significatifs… 

Touché par le virus de la photographie lors d’un séjour à Pékin ( il est photographe autodidacte), Laurent KRONENTAL est revenu vers ces cités de la Région Parisienne  pour les voir et les montrer d’un autre oeil. Selon les heures et la lumière, ses clichés ( il a choisi de  travailler  à l’argentique grand format) captent l’histoire des lieux, la force des perspectives, la nostalgie d’un monde passé, mais la vie et la beauté malgré tout. Et pas seulement. Car Laurent KRONENTAL a associé à l’histoire des grands ensembles celle de leurs habitants de toujours, ceux qui ont vécu et vieilli avec leur immeuble, leur quartier ou leur cité, et qui, eux aussi, sont « toujours là »… Alors, voici des Joseph, Arlette , José et bien d’autres, qui partagent l’espace et la vedette avec les Tours Aillaud, les Espaces d’Abraxas ou les Orgues de Flandre…et qui, eux aussi, comme les pierres et le béton, ont pris de l’âge, beaucoup d’âge . Mais qui , souvent,  ont gardé de la personnalité, de l’originalité et de la fierté, plus ou moins comme certains de ces « grands ensembles », justement… Et l’objectif du photographe fixe avec une étonnante poésie et une tendresse lucide tant la beauté décadente que le vide et la nostalgie.

Les superbes photos de L. KRONENTAL, rassemblées  dans « Souvenir d’un futur » récemment présenté à la BNF,  ont valu à leur auteur le Prix « Paysages » de la Bourse Talent 2015.                 

Par ailleurs, on retrouvera Laurent KRONENTAL du 26 Mars au 26 Juin 2016, en compagnie de jeunes photographes européens, au  FESTIVAL   »CIRCULATION(S) » au  CENTQUATRE ,  rue  Curial  ( PARIS 19ème), sur le thème de la vision de la vie actuelle et de métropoles

www.festival-circulations.com

www.laurentkronental.com

affiche-circulation(s)_opt

pas de commentaires

Postez une réponse