Une heure et demie d’excellence, un moment enchanté et enchanteur sous le grand chêne des jardins Batha…l’éblouissante prestation de Jordi Savall aux Musiques Sacrées du Monde 2014 mérite tous les superlatifs. Ce fut une confirmation pour beaucoup, une découverte pour certains, mais tous ont eu le sentiment d’avoir partagé un grand moment musical et un très beau moment, tout simplement…

Jordi Savall ( lire d’archet et rebab)  y présentait “ORIENT-OCCIDENT”, avec Driss El Maloumi (oud et chant), Hakan  Güngor (kanoun) et  Houcin Baqir (percussion). Le musicien catalan ( également compositeur, concertiste, chercheur et pédagogue), qui s’est construit une grande renommée en jouant des instruments anciens est à la fois un acteur majeur du renouveau de la musique ancienne et un ardent promoteur de la modernité de ce répertoire. Des partitions oubliées et retrouvées aux traditions orales, Jordi Savall explore  avec bonheur les dialogues renouvelés des cultures orientales et occidentales.

A Fes, le public, impressionné et conquis, a totalement adhéré au dialogue proposé par l’ensemble Hespérion entre les musiques instrumentales de l’ancienne Espagne chrétienne  et celles des grandes traditions de l’Orient…pour un concert qui méritait vraiment une place d’honneur dans un Festival particulièrement attaché au dialogue des cultures…

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Vous pourriez aimer ces articles

Afficher plus d'articles